Application des huiles essentielles

Cinq méthodes différentes permettent de tirer parti des bienfaits des huiles essentielles, en fonction de leur nature, de leur dosage et de l'effet recherché:

Diffusion atmosphérique

C'est la méthode la plus facile, mais il faut employer uniquement un diffuseur qui permet une microdiffusion ou un diffuseur dont la température de diffusion se situe entre 35 et 60° C. Évitez une température supérieure à 100° C, qui accélère l'oxydation et altère les propriétés des huiles essentielles. Ne laissez pas le diffuseur atmosphérique actif plus de dix minutes par heure. LOTUS AROMA vous propose un brûle-parfum convenant parfaitement à une chambre à coucher.

Inhalation

Il suffit d'ajouter quelques gouttes d'huile essentielle à un bol d'eau chaude (non bouillante) et d'en respirer les vapeurs, une serviette sur la tête. On peut également effectuer une inhalation sèche en mettant quelques gouttes sur un mouchoir propre que l'on respirera profondément.

Voie transcutanée (massages ou bains)

Peu d'huiles peuvent être appliquées à l'état pur sur la peau. Certaines huiles essentielles étant particulièrement agressives, car très riches en phénols, il est indispensable de les diluer dans une huile végétale. Pour le bain, comme les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles, on doit utiliser un dispersant (lait, œuf, alcool...) ou, dans le cas de LOTUS AROMA, la famille INODORE (gel-bain moussant, huile de massage).

Voie orale

Si ce mode d'utilisation est sans doute le plus efficace, il est en revanche potentiellement dangereux. En effet, nombre d'huiles essentielles sont toxiques, notamment celles qui sont riches en cétones et en lactones. Par conséquent, nous ne le recommandons pas.

Voie rectale (suppositoires)

C'est la voie de préférence pour les enfants et les nourrissons ou les personnes aux muqueuses digestives fragiles. Autre avantage sur la voie orale, la résorption par les veines anales permet de contourner le foie. Cela dit, nous ne le recommandons pas.