Sauge sclarée

Nom latin

Salvia sclarea

Famille

Lamiaceae

Chémotype

Acétate de linalyle

Composante distillée

Sommité fleurie

Propriétés traditionnellement reconnues

Action similaire aux oestrogènes (régulation des cycles menstruels). Régularise la sécrétion du sébum et de la transpiration. Tonique pour le cuir chevelu. Tonique pour la circulation sanguine, diurétique. Anticholestérolémiant. Antispasmodique, antiépileptisant, relaxant. Neurotonique. Aphrodisiaque. Phlébotonique.

Précautions

Déconseillé aux femmes enceintes et qui allaitent, et aux enfants de moins de 6 ans. Attention aux effets hormonaux potentiels : à éviter pour les femmes hyperœstrogéniques, mastosiques et ayant des antécédents familiaux de cancers gynécologiques.

Anecdote

Elle est censée ouvrir la voie vers les esprits et les dieux. Il y a plus de 2000 ans, les Celtes reconnaissaient un effet ensorcelant à la sauge sclarée : ils l’utilisaient pour préparer des tisanes et des infusions qu’ils buvaient lors des cérémonies religieuses afin d’entrer en transe. On disait d’ailleurs que ces transes ressemblaient beaucoup à des crises d’épilepsie. Au Moyen Âge, la sauge sclarée était surnommée « yeux clairs » en raison de ses vertus pour guérir les troubles de la vue.